Your browser does not support JavaScript!

Architecture de Tablao Flamenco Cordobes Barcelone

La décoration du Flamenco Cordobes Tablao de Barcelone, inspirée par les formes et l'architecture nasride de l'Andalousie de la fin du XVe siècle, a été réalisée par les restaurateurs officiels de l'Alhambra de Grenade, Napoléon Morillas et Antonio Zubeldia. Notre fidélité à ces motifs décoratifs veut rappeler la culture arabo-andalouse comme une des sources auxquelles puisent les racines du flamenco.

Origines de l'art nasride


L'art nasride, ou art de Grenade, représente la dernière étape de l'art hispano-musulman. Son développement s'étend du XIIIe siècle au XVe et prépare la future naissance de l'art mauresque. Sa principale zone d'influence s'est étendue au Royaume de Grenade, à la Barbarie et à diverses régions de la péninsule ibérique.

L'origine de l'art mauresque commence avec le déclin de l'Empire almohade, en proie à la prolifération de petits royaumes dans al-Andalus au cours des XIIIe et XVe siècles. Des années plus tard, en 1237, est né le royaume nasride et sa capitale a été implantée à Grenade pendant plus de 200 ans. Ce qu'on appelle la Reconquista des chrétiens a augmenté la pression et a forcé le royaume à céder du terrain jusqu'à ce que, en 1492, Grenade capitule, et avec elle le dernier bastion islamique, mettant fin à l'art mauresque en al-Andalus.

Le principal paradigme de cet art , nous le trouvons incontestablement à l'Alhambra de Grenade. Son nom signifie Château Rouge et vient de l'arabe «Qalat al-Ambra». Ce bâtiment fascinant fait la synthèse de l'architecture palatiale islamique et de l'architecture militaire, qui fournit des éléments de fortification. La construction a été reconnue comme site du patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO et est un symbole incomparable de l'architecture des palais islamiques.

L'Alhambra, ajoutée à l'ensemble des bâtiments et des constructions de Grenade permettent, par leur forme, leurs couleurs et leur style, de définir le cadre général de cet art comme évolution de l'art hispano-musulman. Sont caractéristiques de cet art les ornementations complexes utilisées pour masquer la pauvreté des matériaux de construction comme les décors en stuc, les plinthes de carrelage ou la décoration peinte. Une autre caractéristique commune est la colonne au fût cylindrique et le chapiteau en deux parties, comme les décorations du tablao, l'une cylindrique ornée de rubans et l'autre cubique, décorée d'atauriques. Les voûtes en bois alternent généralement avec des voûtes de moucharabieh réalisées en stuc, et les arches les plus communes sont de plein cintre surhaussées et dentelées.

Rapport avec le flamenco


La plupart des experts sont d'accord pour rattacher la musique arabe au flamenco, bien qu'il soit toujours impossible de le savoir avec certitude parce que la transmission des connaissances à cette époque-là se faisait de façon orale. L'explication la plus largement acceptée fait valoir que le flamenco s'est développé sur la base de la musique populaire andalouse, créant ainsi des mélodies très influencées par des éléments arabes en Andalousie au début du XXe siècle.

Selon le spécialiste du flamenco Hipólito Rossy, on peut trouver de nombreuses similitudes entre le flamenco et la culture musicale arabe : dans l'emploi constant et abusif de notes d'ornement, trilles, appoggiatures ou portamentos (...) L'utilisation d'appoggiatures ascendantes au début du chant, ou des vocalises ou des phrases dans le chant lui-même (...) L'inclusion dans le flamenco de la zambra et de son influence sur quelques chansons de Murcie et d'Andalousie comme le tango flamenco , la tarentelle et la rondeña binaire.»

Cette musique et cet art se sont développés dans les tablaos, cadre historique de cet art qui a influencé sans aucun doute certaines formes d'expression de l'art et de la culture espagnole des XIXe et XXe siècles.

La restauration du Tablao


A l'occasion de son 30e anniversaire, le Tablao Flamenco Cordobes a commencé à travailler à la restructuration et la re-décoration de son restaurant. Le style a été repensé et de grandes œuvres de l'école de Grenade ont été incorporées. Des plâtriers et des artisans locaux ont réussi à transformer les lieux en une fascinante exposition de l'art andalou.

Afin d'approcher les merveilles architecturales de l'Andalousie, le Tablao Flamenco Cordobes a emprunté le style inimitable de l'Alhambra, rappelant ainsi l'influence de la musique arabe dans les racines du flamenco.

flamenco-barcelona
flamenco-barcelona
flamenco-barcelona
logo-flamenco-barcelona