Your browser does not support JavaScript!

Histoire du Tablao Flamenco Cordobes de Barcelone

Le Tablao Flamenco Cordobes de Barcelona est le tablao historique de Barcelone par excellence. Fondé en 1970 sous la direction d'une famille d'artistes, il a attiré à Barcelone, depuis sa création, toutes les légendes du flamenco, il a été consacré comme une référence dans le monde du flamenco sans rien perdre de son authenticité, fidèle à son héritage historique comme spectacle de flamenco.

Qu'est-ce qu'un tablao?

Le Tablao Flamenco Cordobes de Barcelone est la biographie de la famille Adame. Luis Adame et Irène Alba, le couple fondateur du tablao, ont vécu l'âge d'or du de flamenco en tant qu'artistes sur les meilleures scènes de l'époque, apportant cette expérience et ce patrimoine culturel et professionnel à l'entreprise après avoir pris leur retraite de la scène et s'être définitivement établis dans le monde du flamenco de Barcelone.

Dans les années 70, la réalité socio-politique de la ville n'était pas le lieu idéal pour une offre culturelle comme un tablao flamenco, en particulier avec la mort encore récente du dictateur Franco. Pour sa survie, la famille s'est alors tournée, comme les caméléons, vers le seul marché viable : Les Gitans de Catalogne, du sud de la France et du centre de l'Espagne.

1974-1980 - Retraite artistique d'Irène et Luis. Comme entrepreneurs, ils démarrent une série d'engagements qui amène au Tablao flamenco Cordobes la plupart des artistes qui sont maintenant considérés comme de véritables légendes du flamenco : Camarón, Farruco, Chocolate, Güito, Pansequito, Manolete, La Tati, Juan Villar, Turronero, Tomatito, Lole y Manuel ou Bambino parmi bien d'autres, culminant avec des apparitions répétées de Manuela Carrasco, maintenant vénérée, alors en pleine jeunesse. Dans les années de la transition démocratique le Tablao Flamenco Cordobes devient le centre d'aficionados le plus important d'Espagne.

1980-1990 - Mila de Vargas s'installe comme figure de la scène du Spectacle Flamenco Cordobes de Barcelone. En 1982 elle remporte deux prix de danse nationaux à Cordoue. Avec Mila de Vargas comme vedette du spectacle, le Tablao Flamenco Cordobes de Barcelone s'impose comme une université du flamenco, créant une école et promouvant des jeunes prometteurs de Barcelone et dans le reste de l'Espagne, qui allaient devenir ensuite les figures de proue du flamenco international : Eva la Yerbabuena, Belén Maya, Israel Galván, La Susi, Montse Cortés

JEUX OLYMPIQUES DE BARCELONE

A partir de 1992, après les jeux officiellement appelés Jeux de la XXVe Olympiade à Barcelone, la ville commence sa lente métamorphose en ce qu'elle est aujourd'hui : l’une des capitales du tourisme mondial. Le Tablao Flamenco Cordobes est déjà depuis des années l'un des tablaos les plus prestigieux d'Espagne et du monde. Le tourisme international et le tourisme d'affaires remplit tous les jours le tablao et devient un passage obligé pour des artistes et des célébrités de toutes sortes.

MOSQUÉES D'ARGENT

A l'occasion de la célébration de son 25e anniversaire en 1995, Pasqual Maragall, alors président de la Généralité reçoit la deuxième Mosquée d'argent décernée par Tablao Flamenco Cordobes de Barcelone.

Parallèlement à la remise des prix est organisé un concours national de Danse et Guitare dont le clou aura lieu lors des demi-finales et finale. Toute la magie de la danse se réunit au tablao cette semaine-là, avec un jury composé de nombreuses légendes du flamenco comme Manuela Carrasco, Rafael El Negro, Serranito, Pepa Montes, Ricardo Miño et Rafael Morales, et d'autres éminents flamencologues invités. Assistent aussi toutes sortes de personnalités de renommée comme Pilar Lopez, Matilde Coral ou Farruco.

Déjà en 2000, arrive le 30e anniversaire avec l'attribution de la troisième Mosquée d'argent à deux importantes institutions culturelles : La Fédération des entités Culturelles Andalouses en Catalogne (FECAC) et Tourisme de Barcelone. Vient la reconnaissance officielle unanime du travail culturel du flamenco réalisé par le Tablao Flamenco Cordobes à Barcelone et en Catalogne. Parallèlement à la remise des prix commence le Festival Flamenco d'Automne de Barcelone avec de grandes figures du flamenco comme Eva « La Yerbabuena », Israel Galván, La Susi, Rafael de Carmen, Domingo Ortega, Enrique « El Extremeño » et une longue cohorte d'autres.

En 2010 vient la célébration du 40e anniversaire du Tablao Flamenco Cordobes de Barcelone présentant un nouveau cycle de grands contrats : « La fusion du talent ». Coordonné par Belén Maya, il attire toute l'élite du flamenco, formant un groupe d'artistes qui pourraient se dire que, même si tous ceux qui en sont n'y sont pas, tous ceux qui y sont en sont.

En 2010 naît aussi la Fondation Tablao Cordobes comme moyen de rendre au flamenco et à sa profession ce que cet art a donné à l'entreprise et la famille d'artistes qui le dirige, dans le but de revaloriser les fondamentaux du flamenco, de clarifier leurs valeurs, de les classer et de contribuer à leur rôle permanent dans le paysage culturel.

En 2015, à l'occasion de son 45e anniversaire, le Tablao Flamenco Cordobes annonce de grands projets pour cette année. Après l'immense succès qu'il obtient depuis deux ans avec le spectacle « en mémoire de Carmen Amaya », créé pour l'année Carmen Amaya comme un hommage à la géniale danseuse et joué dans les théâtres du monde entier, le Tablao Flamenco Cordobes se surpasse en 2015 en concluant un autre cycle de contrats impossible à trouver ailleurs. José Valencia, Juana Amaya, José Maya, Jesús Carmona, Karime Amaya, Juan de Juan et enfin clôturant le cycle qui a amené toute la famille Farruco sur cette scène, à commencer par son grand-père, considéré comme le plus important danseur de flamenco de ce siècle, Farruquito.

Mais l'histoire ne se termine pas là... Consultez ici notre programmation !

logo-flamenco-barcelona